Requiem pour un cafard, Sonia Guillemet

Léonard Baudry a vingt-quatre ans. Enfant, il perdait sa mère. Plus tard, il a coupé les ponts avec son père. Il vit seul avec un poisson rouge, cadeau à la con reçu pour un pot de départ, qu'il menace de faire disparaître d'un coup de chasse d'eau. Sans en avoir le cran. Il a le spleen.

Il perd son job. Puis son appartement. Il trouve un banc. Il perd sa dignité. La cherche dans les regards fuyants des passants. Se focalise sur une musicienne flambant rousse. Tombe amoureux. Perd la tête. Rencontre Robert, une vieille cocaïnomane cinglée au cœur tendre.

Ensemble, ils volent une voiture. Et ainsi de suite.

On s’attache à ce dur à cuire très fleur bleue qui perd tout ce qu'il aime, et même ce qu'il n'aime pas. Lucide et critique, avec un sens de l'humour évident, il traîne son cafard gouailleur et sa guitare, de piètres élans en échecs célestes.

Je me demande s’il existe un dieu. Pas forcément un vieux mecton qui s’insurge au moindre pet de travers, mais quelqu’un, quelque chose au-dessus de nous, une force obscure qui nous observe et s’amuse à triturer les fils de nos existences. J’espère que oui. J'espère au moins que quelqu'un prend son pied à voir nos genoux s'écorcher, à regarder s’effacer les mirages, à écouter crever les espoirs, à mater les déchéances et les dégringolades, j’espère que nos maux servent au moins à divertir un vieux type qui s’emmerde tout seul sur son nuage. Parce que si la douleur existe pour la douleur, la souffrance pour la souffrance, la mort pour le simple plaisir de gonfler le bide des vers un beau jour, s’il n’y a personne pour donner un tout petit moignon de sens au truc qui chaque jour pompe un morceau de notre moelle épinière, se faire sauter le crâne dans les hortensias reste encore le comportement le plus sensé de tous.

Sonia Guillemet a du punch dans la prose et de la suite dans les idées. Elle n'hésite pas à balancer quelques uppercuts à ses lecteurs ; des jobs sans envergure, des apparts miteux et jusqu'à la clochardisation, Requiem pour un cafard est le roman d'une jeunesse vulnérable, qui côtoie la marge en quête de sens.

Une bande originale librement inspirée du livre, composée par les Some Smoking Guys.

Au commencement trio acoustique, évoluant entre le blues, la folk et la pop, les Some Smoking Guys sont aujourd’hui cinq et mêlent de nombreuses influences, certes, mais proposent tout simplement... du rock. Parce qu’ils sont jeunes, enthousiastes, mais également talentueux, ils ont composé la bande originale de ce roman au rythme cardiaque hors norme, pour accompagner la prose électrique de Sonia Guillemet et les aventures de Léonard, jeune musicien guitariste.

Pour télécharger gratuitement les 5 morceaux de la B.O., entrez dans le cadre ci-dessous le code imprimé sur votre exemplaire du livre (page 391).

Code 

 

> Valider


 
 

Retrouvez les Some Smoking Guys sur facebook.

  • - Parution le 6 juin 2013
  • - 400 pages
  • - Format 14,5 x 19
  • - Livre broché
  • - Bande Originale librement inspirée du roman, composée par Some Smoking Guys, téléchargeable gratuitement sur le site Internet de Bleu pétrole avec un code imprimé dans le livre
  • - Maquette et couverture : Christian Kirk-Jensen

Consulter la revue de presse du livre

Vous pouvez commander notre livre en librairie, s'il n'y est pas déjà.

Si votre libraire peine à trouver le livre pour le commander, vous pouvez lui donner l'ISBN, cela lui facilitera la tâche : 9-782954-120119

Toutes les librairies peuvent commander nos livres en s'adressant à Amalia : contact@amalia-diffusion.com ou sur le site amalia-diffusion.com